pl en de fr

Najczęściej zadawane pytania

Najczęściej zadawane pytania

Dokumenty do pobrania procedury i wnioski

Dokumenty do pobrania procedury i wnioski

Sprawdź kolejkę

Sprawdź kolejkę

Zarezerwuj wizytę w urzędzie

Zarezerwuj wizytę w urzędzie

Formularz kontaktowy

Formularz kontaktowy

Sprawdź status sprawy

Sprawdź status sprawy

Le Żoliborz de district

Żoliborz est un lieu qui fascinait toujours. Son nom provient de la beauté de l’escarpement de la Vistule. La vue qui s’en étend, réveillait un cri spontané en langue française: joli bord! Le nom polonisé Żoliborz reste jusqu’à aujourd’hui.

Encore un autre nom dans notre quartier a son origine en langue française – Marynomt. Il provient de „Marie Mont”, c’est- à –dire, du mont de Marie. Sur ce mont, le roi polonais Jan III Sobieski, un vainqueur des Turcs à Vienne, a construit une résidence d’été pour son épouse aimée Marysieńka. Aujourd’hui, sur les fondations de ce palais se trouve l’église catholique dédiée à Notre-Dame la Reine de Pologne, et à ses pieds, le plus vieux parc de Varsovie – Park Kaskada.

Żoliborz est l’un de plus petits quartiers de Varsovie; 8,3 km² de surface, y compris 250 ha d’espaces verts. Etant donné que Żoliborz est habité par 50 mille d’habitants, sur chacun d’eux tombent 50 m² de poumons verts. Si quelqu’un dit Żoliborz, il ajoute, même dans ses pensées, – vert. C’est notre trait distinctif.

pejzaz4

La partie de Nord est constituée par le parc Kaskada et la route Trasa AK  qui rappellent encore le temps du roi Jan III Sobieski.Sur le Sud s’étend la Citadelle, sur l’Est – la Vistule. La cimetière Powązki et les terrains postindustriels font la partie d’Ouest. Żoliborz est bien communiqué avec d’autres parties de Varsovie. Il suffit 5-7 minutes pour arriver au centre de la ville ou bien dans l’un des centres commerciaux dans un quartier voisin. Le centre commercial Arkadia, situé tout près, est traité comme une partie de Żoliborz. Le métro, les tramways, les bus nous emmènent dans toutes les directions.

Żoliborz s’est bien développé dans les années 1919 – 1939. On a construit un quartier sur un terrain sauvage de Citadelle. Ce quartier constituait le monument du Pays Polonais indépendant. La dynamique et la créativité de ces années restaient sans équivalent dans toute la Varsovie. Tout ce qu’on a construit à cette époque-là nous inspire jusqu’à aujourd’hui. J’y fais référence à une ville-jardin réalisée avec invention à Żoliborz Oficerski (Żoliborz d’Officier).

A Żoliborz, les rues sont si belles… il y a des années écrivait le poète Konstanty Ildefons Gałczyński. Władysław Szpilman s’est fasciné par ces mots et ainsi il a créé une chanson «de pluie» Deszczowa piosenka, avec Żoliborz au fond. Aujourd’hui, chaque jour à midi cette mélodie est jouée sur la tour de l’Hotel de Ville de Żoliborz. Cette chanson exprime son admiration pour de petites rues plongées en vert, avec leur odeur des fleurs et l’architecture provenant d’une extraordinaire tradition familiale. „Mais heureusement Varsovie a son Żoliborz” - Antoni Libera a récemment écrit. Ces mots comprennent une forte émotion, de l’attachement, du sentiment auprès d’un lieu qui a réussi à survivre dans le temps difficile. Żoliborz, malgré les années passées, garde son ambiance intime, sans être contaminé par la mode à la grandeur. On n’y trouve pas ni gratte-ciels ni supermarchés. Par contre, on prenant l’une des petites rues on abandonne un bruit de grande ville et on entre dans un coin tranquille du monde plein de charme. Beaucoup de familles y habitent depuis des générations, parmi elles – celles de noms célèbres dans toute la Pologne. Żoliborz, même au XXI siècle, garde son caractère, il reste toujours un petit quartier, sympathique, amical pour ses habitants et pour les invités. Ici la magie du lieu est plus forte que d’ailleurs et l’ambiance qui y règne inspire les artistes et d’autres mangeurs ordinaires du pain.

Un autre facteur y dominant, ce sont des bâtiments résidentiels multifamiliaux, les logements simples, fonctionnels, accessibles à des familles non riches, avec des squares, des places de jeux pour les enfants, les terrains de recréations. On voulait y créer la communauté intégrale entre autre par l’entourage, par l’ambiance. C’est ici où est née la légende des coopératives – la Coopérative Immobilière de Varsovie. Jarosław Abramow lui a dédié  son monument – un livre souvent primé Lwy mojego podwórka (Lions de ma cour) Żoliborz se distinguait et se distingue toujours par son ambiance intelligente dont témoignent les noms historiques : Żoliborz Oficerski, Urzędniczy, Dziennikarski et un fort patriotisme local, nulle part rencontré à Varsovie. C’est grâce aux familles qui y habitent depuis toujours et qui traitent Żoliborz comme leur petite partie. Habiter à Żoliborz, cela réveille une certaine fierté, snobisme, positivement compris. Les habitants de Żoliborz, plus souvent qu’ailleurs à Varsovie, portent les noms connus dans toute la Pologne.  Kazimierz Brandys dans son essai Listy do Pani Z. (Lettres à Madame Z.)cherchait à définir les habitants de Żoliborz en basant sur les attitudes déjà formées et reconnues des habitants.

pejzaz5

Żoliborz actuel – d’un côté, ce sont 18 écoles, 6 mille d’élevés, 3 écoles supérieures, 11 écoles maternelles, 3 centres de recherche. Presque 35 % des habitants sont diplomés. Mais de l’autre côté presque 30 %, ce sont des gens à l’âge de la retraite. Un nouveau phénomène – c’est le nombre plus élevé des personnes jeunes habitant seules. Nous voulons que les jeunes fondent les familles et restent chez nous. Un stimulateur du développement dynamique traverse le quartier du Sud vers le Nord. C’est le métro. Les banques comme les premiers établissements ont aperçu cette occasion. Récemment, la zone dans un rayon de 100 m de l’Hôtel de Ville était dominée par les librairies. Il y en avait 11. Aujourd’hui, elles ont ete chassées par les banques. Il y en avait12, sur la même surface. La Place Wilson était même appelée la Place de Banques. Heureusement, c’est déjà le passée. En peu de temps, la mode à la culture, spontanée et inspirée, est arrivée a la Place Wilson, dans son entourage et dans d’autres lieux. D’abord, grâce aux concours organisés par l’administration locale, et après, grâce à l’initiative des personnes privées. On a déjà le choix – de petits cafés, clubs, galeries, avec une riches offre culturelle.  Que cette mode ne passe jamais !

rekreacja

La période de transformation signifiait pour Żoliborz le marasme de la partie de Sud, occupée par l’industrie. Aujourd’hui ces zones postindustrielles sont de grands chantiers de construction. Les premiers bâtiments sont déjà habités. En avenir de dix ans on y construira une ville moderne avec plus de vingt mille habitants. Nous comptons sur une bonne intégration de cette partie moderne avec celle historique.

Les lieux importants:

  • Le Sanctuaire Saint Stanislas Kostka, lieu de repos du bienheureux père Jerzy Popiełuszko.
  • La Citadelle avec le Musée de l’Armée Polonaise, en construction.
  • Le Fort Sokolnicki – un exemple de la transformation d’un bâtiment d’une passée sombre sur le bâtiment amical pour les gens.  
  • Le Centre Olympique – le lieu de l’éducation olympique.
  • Le Musée de Katyń – le lieu de la mémoire des victimes de la crime soviétique.